Pourquoi adhérer à l'AVP en 2019 ?

Créer du lien au sein de l’association et nous connaître un peu mieux. Parce qu’une association c’est avant tout créer des occasions de se rencontrer, d’échanger, nous avons décidé de déclencher ces occasions afin que tous les adhérents puissent avoir un vrai rôle participatif, que chacun puisse...

Comment adhérer à l'Association ?
1 - Chez nos représentants :
TAHITI : Tahiti Yacht Accessoire à la marina Taina (Michel Baltzer)
HIVA OA : Maintenance Marquises Service (Chantier naval)
FAKARAVA : Fakarava Yacht Services (au village)
FAKARAVA : Pakokota Yacht Services (Pension Pakokota)
2 - Ou en ligne sur ce site
Un espace membre réservé
- Accès privilégié à des bons plans partagés
- Participation aux commandes groupées
- Des informations actualisées au quotidien
- Des forums pour s'exprimer et échanger
L'Association des Voiliers en Polynésie c'est avant tout un réseau de :
155 membres actifs et 112 voiliers
324 abonnés Newsletter
5 représentants dans les iles
816 abonnés sur Facebook
previous arrowprevious arrow
next arrownext arrow
Slider

Humm! Humm!…

Humm! Humm!…

  • golive

    Quitte à paraître un peu , rabat-joie  après avoir assisté au Marathon de Vaa samedi dernier, je voulais tout de même vous faire part de mon étonnement. Une centaine de pirogues  en course. C’ était magnifique, depuis les premières loges  de la marina de Taina, où pour une fois nous étions bien placés… “- Soyons plaisant, arrimons tous les accessoires qui risquent de tomber sur le passage des bateaux accompagnateurs  et profitons du plaisir d’assister à cette belle Fête !” Toutes sortes de bateaux suiveurs qui donnaient de la voix  durant la course étaient là, les bateaux des écuries pavoisées, les potimararas, les petites vedettes, les day boats aussi bien que les petits tôlés ou les jet skis. Combien au fait ? – Ha! tout de même !…  – 187 bateaux!… qui sont  passés devant nous, sans compter ceux de Mooréa qui sont venus participer à  la fête d’une activité “non polluante” !… Humm! Humm!…Sachant qu’un moteur inboard diesel  doit consommer environ 80 à 100L de Gas oil sur une sortie de cette durée,  un moteur essence de 100Ch à 250 Ch ? et qui dit mieux,  2 fois 250 Ch?  ça en fait une “empreinte carbone”!… J’ ai renoncé à calculer…

    A l’heure où nos “pipis-cacas” sont un problème majeur pour la qualité de l’eau du lagon j’avais envie de vous faire part de cette observation un tantinet mesquine…

     

    Bernard GUILLOU

    Histoire de balai et de porte: y’a pas que des bateaux à voiles peu polluants et peu bruyants  sur cette image …:

     

     

     

    DaMouelle

    Nous mêmes ne sommes pas exempts d’empreinte carbone merdique. Lors de mes premières années avec un voilier (certes en acier) en 2012/2013, j’étais super heureux de la baisse de mon “empreinte carbone” : j’avançais avec le vent, je produisais mon électricité avec le soleil et le vent, j’utilisais des pompes manuelles (à pied en fait) pour l’eau, etc etc … et puis … arrivait le fameux carénage ! … et là, en une semaine, j’anéantissais tous les efforts faits sur le reste de l’année.

    Dur. Retour de la réalité. Mais faut continuer de tenter de la minimiser cette fameuse “empreinte carbone”. A chacun de faire son petit colibri !

     

Vous devez être connecté pour répondre à ce sujet.

EnglishFrenchGermanItalianSpanish