Pourquoi adhérer à l'AVP en 2019 ?
Pourquoi adhérer à l'AVP en 2020 ?

Créer du lien au sein de l’association et nous connaître un peu mieux. Parce qu’une association c’est avant tout créer des occasions de se rencontrer, d’échanger, nous avons décidé de déclencher ces occasions afin que tous les adhérents puissent avoir un vrai rôle participatif, que chacun puisse...

Diapositive 1- Copie
Comment adhérer à l'Association ?
1 - Chez nos représentants :
TAHITI : Tahiti Yacht Accessoire à la marina Taina (Michel Baltzer)
HIVA OA : Maintenance Marquises Service (Chantier naval)
FAKARAVA : Fakarava Yacht Services (au village)
FAKARAVA : Pakokota Yacht Services (Pension Pakokota)
2 - Ou en ligne sur ce site
Diapositive 1- Copie- Copie- Copie
Diapositive 1- Copie- Copie
Un espace membre réservé
- Accès privilégié à des bons plans partagés
- Participation aux commandes groupées
- Des informations actualisées au quotidien
- Des forums pour s'exprimer et échanger
Diapositive 1- Copie- Copie- Copie- Copie- Copie
L'Association des Voiliers en Polynésie c'est avant tout un réseau de :
317 adhérents et 293 voiliers
606 abonnés Newsletter
6 antennes dans les iles
3347 abonnés sur Facebook
previous arrowprevious arrow
next arrownext arrow

Lettre à la Présidence et au Haut-Commissariat de PF

Home Le p'tit colibri de l'AVPLettre à la Présidence et au Haut-Commissariat de PF

Lettre à la Présidence et au Haut-Commissariat de PF

No Comments

Lettre à la Présidence de la Polynésie française et au Haut-Commissariat de la République en Polynésie française

M. le Haut Commissaire, M. Le président,
L’association des Voiliers en Polynésie compte un peu plus de 250 membres, dont environ la moitié de voiliers étrangers. Elle compte 460 abonnés à sa lettre d’information. Son site web est principalement consulté en Polynésie française mais aussi, dans cet ordre, aux États Unis, en France, au Canada, en Nouvelle-Zélande et au Panama.... La portée de ses publications facebook est d’environ 7000 personnes pour un peu moins de 1200 abonnés. Elle a notamment pour ambition de travailler à l’amélioration du déficit d’image des voiliers dans le paysage touristique de la Polynésie française. Elle rappelle aussi aux plaisanciers leurs devoirs en rendant accessible les informations sur la réglementation et les bonnes pratiques, en particulier celles concernant la préservation de l’environnement et le respect des usages locaux.
Les actions les plus récentes de l’AVP incluent la création d’EcOcean, une charte de bon comportement environnemental et sociétal, une information dynamique aux yachts tant locaux qu’étrangers concernant les réglementations dans le cadre du Covid 19 (visas longs terme, court terme, obligation d’autorisations diverses, interdictions diverses) et plus récemment incitation forte aux voiliers en partance de Panama, Mexico, Équateur, etc… de ne PAS venir en Polynésie française actuellement.
La plaisance est confrontée à un nombre de problèmes à un moment ou elle représente une planche de salut potentielle pour l'économie du territoire post-Covid.
Le virus a anéanti le tourisme. Il ne s’agit pas d’un épiphénomène qui va durer quelques semaines. Il est vraisemblable que l'année 2020 sera au stade zéro en terme de tourisme. ZÉRO.
Or les voiliers sont les seuls touristes qui restent dans les îles. La Polynésie a le choix de les inciter à partir, ou de tenter de les inciter à rester une saison de plus. Ils seront les seuls touristes à pouvoir contribuer à l'économie du fenua pendant un moment (chantiers navals, maintenance, dépenses de bouche, de transport, etc…)
Dans le même temps, le sentiment de défiance envers les voiliers croît et tourne à la violence, verbale ou physique. Les plaisanciers sont assimilés à des vecteurs d’infection, malgré les semaines en mer avant d’arriver, ou malgré le fait qu’ils sont en Polynésie depuis plusieurs mois, voire plusieurs années.
Le traitement qui leur est infligé, autant de la part de certains maires que d’une partie de la population locale et les exigences de partir sous 48 heures, venir sur Papeete, etc... va les faire partir dès que le confinement sera levé. Plusieurs initiatives de voiliers australien, néo-zélandais et US sont ainsi en cours.
Si ceci continue, il n’y aura donc plus AUCUN touriste en PF et ce pour longtemps. Est-ce ce que le territoire veut ?
Les exemples récents de rejet ou de maltraitance se multiplient :
  • Fakarava où un élu lance des pierres sur les annexes qui s’approchent du rivage pour s’approvisionner.
  • Huahine ou un mutoi exige que les voiliers mouillent a au moins 500 m les uns des autres.
  • Raiatea, où une élue fait la tournée des mouillages pour exiger que les plaisanciers portent un masque quand ils vont faire leurs courses (alors que cette obligation ne touche pas le reste de la population).
  • Nuku Hiva, où seules deux annexes sont autorisées à être au ponton à tout instant (pour environ 80 bateaux dans la baie).
  • Tahiti, Marina Taina et mouillage de l’aéroport, où des pêcheurs passent à 5h du matin et tournent autour des bateaux au mouillage en criant des insultes en trois langues (« Mother fucker » « enculés » « Titoi »)
Le tout alors que les voiliers ont été dans l’ensemble un exemple de respect du confinement.
Tout ceci n’est ni digne, ni efficace en termes économiques.
Les solutions possibles :
  • Traiter les voiliers existants correctement : pourquoi insister à faire venir tous les voiliers à Tahiti où ils sont extrêmement mal reçus (exemple Taina et l'aéroport). Au contraire, les inciter à rester ou ils sont, et les motiver pour rester une saison de plus.
  • Permettre la navigation intra-archipels dans les endroits exempts de contamination.
  • Être à l'écoute des problèmes d’immigration des étrangers coincés ici. Ex.: visas court terme à Makemo, obligation de repartir dès l'arrivée, etc…
  • Communiquer positivement avec les voiliers en attente à l’EST (cotes US, mexicaines, Panama, Equateur) : Ils sont nos prochains touristes: leur dire clairement qu’ils seront bienvenus quand l'épidémie sera sous contrôle. Si rien n’est fait, beaucoup ne viendront pas.
  • Communiquer SURTOUT avec la population locale: les plaisanciers vont être une des rares source de revenues dans les 18 mois à venir. Cessez de les considérer comme un risque, considérez les comme une opportunité. Cette recommandation est la plus importante, et de loin : la réputation de l’accueil légendaire polynésien est en train d’en prendre un sérieux coup, et la réputation du territoire est très sérieusement menacée, et pas seulement dans le monde de la voile.
L’Association des Voiliers en Polynésie, seule association regroupant toute la plaisance en Polynésie (aussi bien les résidents que les voiliers de passage, US en particulier) a ses réseaux et les met à disposition du haut commissariat et du gouvernement :
  • Page Facebook AVP
  • Groupe Facebook French Poly Cruisers group
  • Reseau BLU PolyMag net
  • Liens avec divers influenceurs US
  • Liens avec divers magazines spécialisés (Voiles et Voiliers, Cruisers magazine, Cruiser’s forum)
  • Réseaux VHF dans différents mouillages (Nuku Hiva, Hiva Oa, Taina, faciles à mettre en place ailleurs).
Nous souhaitons qu’il y ait une volonté politique au plus haut niveau, qui se décline dans les arrêtés, mais aussi les messages aux maires, aux différentes instances du gouvernement et de l’administration (DPAM en particulier) et à la population générale : Les voiliers sont une opportunité pour le Fenua.
Association des Voiliers en Polynésie

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Thanks!

Instructions to sign up for Membership in English :

  1. Follow this link to become a member
  2. Next, "Adhesion 2020 (Membership 2020)"
    > Select the "Choix de l'adhésion (number of members)" you want to sign up using the drop down next to the price of 16,76 euros ($20)
  3. Next click "Etape suivante" (Next step),
  4. Next enter "Prenom (first name) and Nom (last name)",
    > Click the small box if you want to receive a confirmation membership at this address,
    > Fill in "Nom du bateau (boat name)" and "email".
  5. Next click "Etape suivante" (Next step),
    > Enter your "Nom (name)" and "email address", "Date de naissance (date of birth)", "Pays de résidence (country of residence)" and click
  6. Next  click "Etape suivante" (next step).
  7. Click the two boxes accepting terms and conditions.
  8. Click "Valider et payer (validate and pay)", select your payment method and you are done.
EnglishFrenchGermanItalianSpanish